Les inconvénients du métier d'avocat aujourd'hui

11.03 2020
Photo Les inconvénients du métier d'avocat aujourd'hui

Le métier d'avocat fait partie d'une profession qui attire beaucoup de jeunes d'aujourd'hui. C'est une évidence dans la mesure où la filière Droit en général et être avocat en particulier présente encore une débouchée sûre après avoir terminé les études avec les avantages y afférents. Cependant, on peut aussi s'attendre à des inconvénients. Voici les quelques problèmes rencontrés assez souvent par tout juriste avocat.

Salaires variables, concurrences et saturation

En quelques mots, exercer le métier d'avocat se résume à la représentation de la clientèle en jouant notamment le rôle du conseil juridique. D'ailleurs, le travail de conseiller en droit montre un écart salarial énorme qui peut varier de 1.118 € à 11.600 € par mois. Il dépend essentiellement de l'obtention d'une spécialité qui exige non seulement des études approfondies mais également beaucoup de temps.

Une autre facette de la profession d'avocat est la multitude des affaires à traiter au niveau du tribunal. Celles-ci peuvent aller d'un simple cas de divorce à un important problème criminel où la concurrence reste rude auprès des clients. Leur mot d'ordre se focalise sur le gain et la victoire. Ainsi, chaque procès perdu signifie perte de client.

Une autre réalité aujourd'hui est la saturation du marché du travail qui gagne le métier d'avocat. Cette situation exige au préalable, un savoir-faire de la part du juriste avec une proposition attirante dont un honoraire abordable pour convaincre les clients.

Métier angoissant, illimité et mal vu

Le métier d'avocat n'est pas à l'abri d'un quotidien avec beaucoup de pressions. Il y a entre autres, le facteur temps où se joue une course contre la montre, les exigences des clients ou encore l'évolution éventuelle des textes législatifs.

La profession d'avocat n'est pas limitée par l'heure qui tourne. D'ailleurs, la majorité des avocats travaille, en moyenne, plus de 40 heures par semaine fixée par la loi en vigueur. Il arrive même que la plupart d'entre eux réalise des horaires hebdomadaires chargés de 60 à 70 heures avec un temps record au téléphone.

Un autre souci en tant qu'avocat auprès de la société est le soin de son image. La grande famille des juristes, notamment les avocats, se trouvent en général dans la ligne de mire des citoyens. Ces derniers définissent les hommes de loi comme des menteurs, des fraudeurs ou encore des individus qui courent seulement après l'argent.

Dépenses élevées et défis modernes

Le chemin emprunté pour devenir avocat n'est pas facile. Outre les droits de scolarité assez élevés, les études à apprendre sont longues avec les divers moyens nécessaires comme les frais financiers et les documents tels les livres de doctrine et les lois à acquérir.

Un autre défi à surmonter pour celui ou celle qui travaille comme avocat à la Cour est la maîtrise de la technologie évoluant. En effet, les nombreux outils informatiques et les logiciels sont devenus indispensables pour le travail du juriste à l'instar des documents utiles comme la facturation.

Sinon, le phénomène important de ce XXIème siècle est la mondialisation. Celle-ci touche également tout secteur d'activités. La profession d'avocat ne fait pas exception dans le cas où il n'existe plus le monopole du droit avec l'existence des moyens modernes de traitement juridique tel les maisons d'avocats virtuels. Il y a entre autres, le challenge économique avec l'apparition du nouveau mode d'emploi qu'est l'externalisation des travaux juridiques destinés aux employés étrangers à bas salaire.